Posted in ❥ La salle des maitres

Comment mieux gérer son temps de correction en 5 étapes

Priscilla, 29 ans. Éternelle insatisfaite passionnée par tout ce que je fais.
Comment mieux gérer son temps de correction en 5 étapes Posted on 10 décembre 20184 Comments
Priscilla, 29 ans. Éternelle insatisfaite passionnée par tout ce que je fais.

Hi,

Comment mieux gérer son temps de correction ?

Aujourd’hui je viens discuter d’un sujet qui concerne beaucoup d’entre nous : comment mieux gérer son temps de correction ?

C’est une question qui revient beaucoup sur les réseaux alors je vais t’expliquer comment je m’organise à ce niveau. Ce n’est pas une vérité, c’est juste ce qui me convient le mieux aujourd’hui. L’année dernière, j’étais à mi temps sur ma classe en tant que stagiaire les lundis et mardis. Cette année en poste fractionné, je change de classe presque tous les jours. Il est donc impossible pour moi de ramener des corrections chez moi et clairement, je n’en ai pas envie.

1/ Alterner les supports

Ce n’est pas parce qu’on écrit dans un cahier qu’on apprend mieux. Alors, varier les supports d’apprentissage permet de limiter les choses à corriger tout en permettant aux enfants de ne pas apprendre toujours de la même manière. L’ardoise offre des possibilités infinies : quizz en classe entière, travail en binôme sur une notion, entrainement d’un exercice qu’on a déjà fait la veille etc. C’est immédiat et l’erreur parait moins grave pour l’enfant car elle est effacée à la fin de la session.

En ateliers, j’utilise beaucoup de feuilles plastifiées. C’est sur le même principe que l’ardoise avec des exercices définis en amont afin de coller au mieux à la séquence/séance en cours. Chaque groupe y passe et en un coup d’oeil on voit pour qui c’est acquis ou non. On prend des petites notes d’observation et on peut remédier aux difficultés en temps différé.

La manipulation permet également de limiter la correction écrite. J’aime beaucoup faire manipuler des étiquettes. Ainsi, les élèves m’appellent avant de coller et pas besoin de corriger après coup.Comment mieux gérer son temps de correction ?

2/ Faire le plus gros travail écrit le matin

Faire ce travail le matin permet de disposer du reste de la journée pour corriger. Sur le temps de récréation, sur la pause méridienne ou même pendant que vos élèves s’affairent à autre chose (un créneau lecture, une séance d’art visuel, un moment de recherche …). Les après-midis sont souvent plus courtes que les matinées. Donc mettre ce type de travail en fin de journée induit 2 choses : rester plus tard à l’école pour corriger ou emmener les cahiers chez soi. On n’oublie pas les temps de service qui grignotent aussi sur le temps libre alors on fait au mieux pour le récupérer.

3/ Corriger au fur et à mesure

Nous ne sommes pas sans savoir que les élèves ne travaillent pas tous au même rythme. Profitons de la rapidité de certains pour les corriger dès qu’ils ont terminé et continuer ainsi jusqu’à écoulement du temps imparti. Souvent, il restera moins de 10 copies ou cahiers à corriger à la fin et c’est vraiment une économie intéressante.

4/ La correction collective

Certains collègues font des corrections collectives au tableau et les élèves doivent reprendre cela sur leur cahier/copie. J’avoue n’avoir que très peu expérimenté ce système pour savoir s’il est efficace. La seule fois ou je l’ai fait avec mes CE2 l’an passé a été une réelle perte de temps : la correction était mal prise donc j’ai recorrigé derrière (car je corrige tout).

Peut être qu’avec des élèves plus grands ou plus autonomes ce système est probant. Si tu utilises ce système en classe, tu me donnes ton point de vue ?

5/ Ne pas se laisser déborder

Je pense surtout aux évaluations. Qu’on soit sur une ou plusieurs classes, on se dit souvent qu’on les corrigera « plus tard ». C’est moins urgent que le cahier du jour qui doit repartir intact en fin de semaine chez les enfants pour signature. On procrastine et finalement, la correction n’est toujours pas faite. Les paquets de feuilles s’accumulent et on se retrouve sous une montagne de correction. L’an passé, je me souviens avoir retrouvé un paquet de copie à la fin de l’année en vidant mon bureau! (Toi aussi ca t’est déjà arrivé ?)

Bref, voici une petite liste de tips qui permettront de mieux gérer la correction sans perdre en qualité du travail. On peut écrire et apprendre de tellement de manières différentes que ce serait dommage de se brider.

Et toi, quelle est ta technique pour ne pas crouler sous les corrections ?

Priscilla, 29 ans. Éternelle insatisfaite passionnée par tout ce que je fais.

4 comments

  1. Merci pour les infos!
    Je suis d’accord avec toi concernant les ardoises, la manipulation et les étiquettes, j’utilise aussi pas mal ces supports! Concernant mes cahiers du jour je suis hyper en retard et va falloir que je rattrape le temps perdu pas le choix. Merci pour ces conseils je vais tenter de les appliquer !

  2. Faire des corrections collectives en échangeant les cahiers dans la classe peut rendre acteur les élèves. Répondre en argumentant, suivre la correction pour ne pas faire n’importe quoi sur le cahier du copain. Inconvénient, c’est long et on finit par s’ennuyer si on en fait trop souvent.
    Perso, corriger au fil de l’eau prend du temps et les élèves s’accumulent, je ne le fais plus même lorsque je remplace une collègue qui en a l’habitude.
    Il me reste entre midi et 13h30 et le soir jusqu’à une limite.
    Corriger des CP ou des CM2, c’est pas le même temps…

  3. Bonjour !
    Quand c’est dans un cahier/fichier leur apprendre à laisser le cahier ouvert au fond de la classe = gain de temps impressionnant ! Et 2 mois après la rentrée plus besoin de le dire. Ils ont envie d’aider donc si on leur dit que la maîtresse pourra rentrer plus tôt le soir ils font leur maximum

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.