Posted in ❥ La salle des maitres

Mon poste à la rentrée : titulaire departemental

Priscilla, 29 ans. Éternelle insatisfaite passionnée par tout ce que je fais.
Mon poste à la rentrée : titulaire departemental Posted on 13 novembre 20199 Comments
Priscilla, 29 ans. Éternelle insatisfaite passionnée par tout ce que je fais.

Hi,

Mon poste à la rentrée : titulaire departemental

Aujourd’hui je viens t’expliquer le poste que j’ai obtenu au mouvement, celui de titulaire départemental.

L’année scolaire précédente j’étais sur un poste provisoire, un poste fractionné. Malgré un bilan plutot positif, j’ai vraiment détesté ce poste. Alors, au moment du mouvement, j’ai tout fait pour ne laisser aucune possibilité au logiciel de m’y réaffectée. J’ai donc misé sur celui de titulaire départemental.

Jusqu’à l’année dernière dans mon département, on mettait les PE sur des postes fractionnés pour combler les trous au second mouvement. Toutefois, ce n’était pas un choix. Or, depuis cette année, le poste de TRS (titulaire remplaçant de secteur) est disponible et peut être choisi lors de la liste de vœux principale.

Deux nouveaux postes sont donc apparus au mouvement : titulaire de circonscription (TRS) et titulaire de zone dit Titulaire Départemental.

J’avais mis ce dernier en 37e vœu avant 3 postes de remplaçant. Je l’ai obtenu à titre définitif : je peux le garder toute ma vie si j’en ai envie (you hou).

Titulaire départemental c’est quoi ?

Ici dans le Val-de-Marne, le titulaire départemental est rattaché à une circonscription et est garanti d’avoir une classe à temps plein pour l’année. Sur le coup, je me suis dit « Youpi ! Avoir ma classe pour un an, le bonheur 😍« .

Mais, lors du 1e mouvement on a juste ce poste, pas d’école et pas de classe. Pour cela, il faut attendre le deuxième mouvement. Nous sommes alors affectés à l’école pour un an, puis en fin d’année scolaire on sera de nouveau nommé au second mouvement sur une autre classe, potentiellement dans une nouvelle école pour de nouvelles aventures.

Comment faire ?

Au second mouvement, notre liste de vœu est regardée et nous sommes affectés en fonction :
D’abord, dans notre circonscription puis dans les circonscriptions voisines s’il n’y a pas de postes dans la notre. La zone d’affectation ne peut être plus grande que la zone de remplacement.

Donc malgré l’intitulé de titulaire départemental, nous ne sommes pas affectés sur tout le département (et heureusement !).

La seconde phase du mouvement tombe, je suis affectée sur mon 1e choix d’école, je suis super contente ! Pour faire mes choix, j’avais regardé la zone géographique pour être à côté de chez moi, mais je n’ai pas regardé le type d’école mais le temps de trajet. Je tombe donc dans une école en REP, après un an en REP+ ça me va.

Ce que je n’avais pas anticipé c’est que je pourrais potentiellement être sur une classe dédoublée.

J’appelle l’école le lendemain et évidemment, je suis sur une classe dédoublée ! Super nouvelle, un ce1 à 12 !

Ah non en fait, pas assez de place dans les locaux donc tous les ce1 sont en cointervention.

Mon poste à la rentrée : titulaire departementalSur le coup, c’est vraiment la douche froide pour plusieurs raisons :

– Ça fait 2 ans que je cumule les binômes : entre l’année de stage et le poste fractionné

– Je m’étais fait à l’idée d’avoir ma classe seule

– Les mauvaises expériences : dans la ville où je travaillais, les autres écoles étaient quasiment toutes en cointervention.

– la peur de ne pas trouver ma place. Je suis dans cette école uniquement pour un an, dans la classe physique d’une collègue qui est titulaire de l’école)

– la peur de l’inconnu

– l’absence de choix

Être nommée au second mouvement, soit officieusement le 3 juillet et officiellement le 10 juillet (avec mail reçu uniquement le 12), les répartitions de classe sont déjà faites. On nous attribue donc ce qu’il reste.

Une fois l’info obtenue, je lance une bouteille à la mer pour avoir des retours d’expériences positifs sur la cointervention. J’en ai reçus énormément !

Je remercie d’ailleurs Cécile, la maitresse geek à qui j’ai posé des centaines de questions et qui m’a énormément rassurée.

La cointervention sera un bon tremplin avant d’avoir (je l’espère) ma classe. Les charges administratives divisées par deux, l’échange avec la collègue, le partage des matières, les expériences à découvrir ou mettre en commun. Des points positifs il y en a plein.

Place à une nouvelle aventure : un niveau que j’affectionne particulièrement avec une collègue expérimentée. Les élèves vont être dans de bonnes dispositions pour réussir et c’est tout ce qui compte. Objectivement, ça ne peut que bien se passer et maintenant, j’ai vraiment hâte !

Je viendrais faire un bilan en fin d’année. Je peux d’ores et déjà dire que toutes mes peurs sont envolées et que je suis hyper ravie de ce poste.

Et toi, quel poste as-tu eu à la rentrée ? As-tu déjà été en cointervention ?

Priscilla, 29 ans. Éternelle insatisfaite passionnée par tout ce que je fais.

9 comments

  1. Merci pour cet article qui m’éclaire sur ce poste
    Je viens d’être nommée titulaire départemental, j’attends maintenant la phase 2 du mouvement

  2. Bonjour, merci pour toutes tes précisions, je suis moi aussi nommée Titulaire départementale.
    Par contre on ne m’a pas demandé de faire des voeux, la circo dont je dépends a juste dit d’attendre…

    1. Bonjour !
      Oui l’an passé nous n’en avions pas fait non plus, il s’était appuyé sur nos voeux principaux.
      Pour cette année, nous n’avons pas l’info! En théorie, tu devrais être affectée dans ta circonscription 🙂

  3. Merci pour le témoignage !
    T1 et du coup TD dans le 62 nous n’avons pas d’infos… Et le second mouvement est passé. Que du stress en perspective

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.