Posted in ❥ La salle des maitres

Un an avec Klassroom : le bilan

Priscilla, 29 ans. Éternelle insatisfaite passionnée par tout ce que je fais.
Un an avec Klassroom : le bilan Posted on 3 septembre 20202 Comments
Priscilla, 29 ans. Éternelle insatisfaite passionnée par tout ce que je fais.

Pour cette première année dans ma classe, j’ai eu envie de créer un vrai lien avec les parents. Après avoir assisté à la Klassroom Edtech Day, j’ai eu envie de tester toutes les fonctionnalités de cette application.

Cette année scolaire, nous étions 3 adultes en classe : ma binôme, une AESH et moi-même. Nous avions chacune accès à l’application en tant qu’administrateur ou autre, pour voir les informations qui y étaient échangées.

Article lié : mon poste à la rentrée – titulaire départemental.

L’application est assez intuitive. On a profité de la réunion parents/enseignants pour présenter l’application et expliquer comment nous allions l’utiliser au quotidien. A la fin du mois de septembre, environ la moitié des parents avait rejoint la classe virtuelle.

Le gros avantage est la facilité de communication. Ainsi, en quelques clics un parent peut nous prévenir que son enfant est absent, qu’il restera finalement à la cantine ou que le cahier de poésie a été oublié dans la classe.

De notre côté, il est possible de partager des informations importantes, parfois de dernière minute mais aussi des jolis moments en classe à travers des photos ou des vidéos. En tant que parent, on sait à quel point ce qu’il se passe a l’école peut être gardé secret par nos progénitures. Ainsi, utiliser l’application est une manière d’ouvrir virtuellement sa classe et rassurer certains parents.

Au quotidien, l’application était indispensable pour plusieurs raisons. Chaque matin, l’appel y était fait : à la fin du mois, le pourcentage était automatiquement fait tant pour la classe que pour chaque enfant ce qui est un gain de temps considérable. On y inscrivait également les devoirs et le matériel nécessaire pour les faire. Il était alors facile pour les parents de checker le cartable de l’enfant et comparer ce qui était dans l’application.

L’application a montré le maximum de ses capacités pendant le confinement.

Grâce à Klassroom, maintenir le lien et faire la continuité pédagogique a vraiment été simplifié. Les 3/4 des parents étaient inscrits. Ainsi nous pouvions facilement diffuser les informations, échanger par écrit avec eux, réceptionner les devoirs ou transmettre le travail semaine après semaine. La grosse innovation née pendant le confinement a été l’option de visioconférence. Quoi de plus utile ? Ainsi, toutes les visios ont été réalisées via l’application. Elles étaient programmées, ainsi, chaque parent recevait une invitation et n’avait plus qu’à cliquer sur le lien à l’horaire indiqué. Ultra pratique !

Comme souvent dans l’Education Nationale, il faut utiliser ses propres outils. A savoir son ordinateur et son portable. Je vous conseille de gérer vos notifications en les autorisant sur les horaires d’école plus ou moins afin de ne pas en être dépendant voire crouler sous les divers messages que peuvent laisser les parents sans faire attention à l’heure. De même si vous êtes en arrêt, vous êtes en arrêt …

Mais bon, la limite entre le professionnel et le personnel est encore un autre débat qui mériterait un article à lui tout seul.

Et toi, tu utilises Klassroom ? Une application équivalente ?

Priscilla, 29 ans. Éternelle insatisfaite passionnée par tout ce que je fais.

2 comments

  1. Bonjour
    J’ai utilisé Klassroom l’an dernier pour la 1ere fois. J’étais très satisfaite.
    J’ai inscrit à nouveau ma classe cette année et j’ai eu la désagréable surprise qu’il fallait payer 29 euros pour avoir les même fonctionnalités. Je n’ai pas payer je vais me tourner vers une autre application l’an prochain., c’est vraiment dommage mais 29 euros sur u e coopérative de classe c’est énorme comme budget.
    Bonne journee

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.