Posted in ❥ La salle des maitres

Mon poste fractionné : le bilan 1 an après

Priscilla, 29 ans. Éternelle insatisfaite passionnée par tout ce que je fais.
Mon poste fractionné : le bilan 1 an après Posted on 1 juillet 20194 Comments
Priscilla, 29 ans. Éternelle insatisfaite passionnée par tout ce que je fais.

Hi!

Aujourd’hui je viens faire le bilan de mon année scolaire en poste fractionné ou TRS (Titulaire de Secteur) comme on peut le dire dans certaines académies et dans la mienne depuis le mouvement 2019.

Si tu étais déjà là l’an passé à cette période, tu sais à quel point j’avais mal vécu le mouvement. Après n’avoir rien eu au premier tour, j’ai été affectée sur un poste fractionné pour l’année 2018/2019. Un an après, je fais le bilan. 

Mes appréhensions. Lorsque j’ai vu « 25% 25% et 50% », je n’ai d’abord rien compris. Puis, j’ai réalisé que c’était mes quotités de service dans 3 écoles différentes. En n’étant là qu’une fois par semaine, j’avais peur de ne pas être considérée comme une vraie maitresse, d’être limitée dans ma pédagogie, de ne pas nouer de liens avec les élèves.

Finalement j’ai eu la chance d’avoir toutes ces fractions dans le même groupe scolaire dont 3 jours d’affilée dans la même école. Ce qui a facilité bien des choses comme mes jours de travail. Les collègues s’étaient déjà arrangés pour tout faire concorder, ainsi ça a facilité l’organisation.

Sans cela, c’était à moi de m’organiser selon les temps partiels de chacun, ce qui n’est pas chose aisée notamment si deux des titulaires veulent le même jour off.

En réalité. Le fait d’être dans la même école a permis aux élèves de m’identifier comme un membre de l’équipe pédagogique quand bien même je ne suis pas à 100% dans la classe. Tout comme pour les parents. Ils savaient qu’il pouvaient venir me voir côté A ou B selon les jours, ce qui m’a permis de nouer des liens avec eux également.

photo

Je me suis bien intégrée dans les deux équipes car j’ai eu la chance de tomber sur des équipes soudées travaillant ensemble depuis plusieurs années et parfois étant déjà à temps partiel les années précédentes. Je me suis laissée guidée pour l’organisation mais j’ai eu plus ou moins le choix quant aux matières à enseigner.

L’inconvénient du quart c’est que sur un jour, on n’a pas le temps de faire grand chose.

L’avantage du quart est que, si c’est pénible de travailler avec une classe, on ne la voit qu’une fois dans la semaine :)!

Ayant été affectée au deuxième mouvement et n’étant pas titulaire des classes, j’ai globalement suivi ce qui était fait en pédagogie. J’ai eu l’opportunité d’être sur un CE1 dédoublé, qui colle parfaitement avec ma manière de travailler (pas de places attitrées, des ateliers …). Le CE2 a vite été installé en ilot, ce qui m’a également permis de travailler en groupe. Quant à la dernière classe, ils sont restés en rang d’oignons toute l’année… Au début, je changeais la disposition selon mes besoins mais c’était assez fastidieux donc les élèves se déplaçaient mais pas le mobilier.

En début d’année, j’ai eu l’impression de travailler 3x plus vu que j’avais 3 niveaux différents et aucune matière commune… En revanche, pour le coté organisationnel et administratif de la classe, cela ne m’incombait pas, tout comme les rendez vous parents (sauf pour mon mi temps), les APC et certains conseils car ils sont souvent tombés sur des jours ou j’étais dans l’autre école.

Les limites. Niveau plan et disposition de classe, je n’avais que trop peu mon mot à dire. Pour les sorties, le spectacle de fin d’année, des choses se décideront selon les jours de présence du titulaire de la classe et c’est assez frustrant.

Même en étant sur le même site tout le temps, des informations me manquaient, des clés également. Mais la réalité est vraiment autre.

Il faut être en contact avec les binômes. 3 pour ma part, ce qui m’a paru très lourd. Mettre un cahier de liaison est une bonne idée mais parfois, ça peut ne pas suffire. Je fais partie de ces personnes aimant avoir une coupure avec l’école lorsque je n’y suis pas. Ce qui n’est pas forcément évident sur un tel poste.

Conclusion. Cette année
m’a permis de voir de nombreuses manières de travailler, de décloisonner, d’avoir des enfants du CE1 jusqu’au CM2.
m’a appris à prendre du recul, à laisser ce qui se passe à l’école dans la classe et à ne rien prendre trop à coeur.
j’ai tissé des liens avec 3 classes et rencontré beaucoup de parents
m’a permis de savoir ce que je ne veux plus, de savoir quelles choses j’aimerais reproduire et ce que je ne ferai plus jamais.

Malgré toute la difficulté de ce poste, cette année a été enrichissante. Malgré tout, j’ai TOUT fait pour ne laisser aucune possibilité à ce poste fractionné de m’être de nouveau attribué..

Ouf! Cette année, le mouvement a été plus clément pour moi cette fois ci❤️.

As tu déjà été en poste fractionné ?

Priscilla, 29 ans. Éternelle insatisfaite passionnée par tout ce que je fais.

4 comments

  1. Me voilà T1 sur 3 écoles différentes à 1h de chez moi…J’ai un 2 quarts temps et un 33%…Et ce 33% me fait des noeuds au cerveau rien que pour établir un emploi du temps qui tienne la route…J’ai de la chance, ma binôme a déjà préparé les progressions P1 en Maths et en EDL. Pour les autres matières, c’est à faire mais j’ai trop mal…M’enfin, j’espère y voir plus clair à la pré-rentrée et sinon la semaine prochaine…Parce que là, je patauge….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.