Posted in ❥ Lifestyle

Et si on apprenait à vivre ensemble ?

Priscilla, 29 ans. Éternelle insatisfaite passionnée par tout ce que je fais.
Et si on apprenait à vivre ensemble ? Posted on 16 avril 20202 Comments
Priscilla, 29 ans. Éternelle insatisfaite passionnée par tout ce que je fais.

Et si on apprenait à vivre ensemble ?


Vivre ensemble pendant le confinement

Depuis le début du confinement, chacun doit vivre chez lui. Dit comme cela, c’est assez surfait mais en réalité, on ne passe que très peu de temps chez soi en période banale. On court après le temps. Tout le temps. On profite des jours de congé pour s’occuper de son intérieur mais aussi de sa vie familiale et sociale.

Aujourd’hui, tout est ralenti. La vie familiale est en revanche omniprésente pour les personnes en couple et/ou avec des enfants.

On a l’habitude vivre les uns à coté des autres. On se croise. Happé par son quotidien, les horaires à respecter, les enfants à déposer. Chacun se retrouve forcément seul sans les uns, les autres au moins une fois par jour. Actuellement, ce n’est plus le cas. On peut même avoir l’impression de vivre les uns sur les autres avec un sentiment oppressant.

Et si on apprenait à vivre ensemble ?

Vraiment, les uns avec les autres en partageant réellement son quotidien avec les personnes de notre foyer. Souvent, on se plaint de quotidien effréné, aujourd’hui, il est au ralenti, voire même en pause pour certains. N’est-ce pas là une bonne occasion de se recentrer sur l’essentiel ? De se créer des souvenirs communs ? De profiter de ce temps que nous n’aurons peut être plus.

Les enfants pendant le confinement

Depuis que le temps s’est ralenti, je me suis surprise à observer.

Observer mes enfants, leurs attitudes mais mon conjoint aussi, dans des gestes assez quotidiens, des choses auxquelles on ne fait plus attention. Me poser et regarder tout ce qui se passe autour de moi comme un joli spectacle de la vie. La vie étant ce qu’elle est, ces moments ne représentent évidemment pas 100% d’une journée. Il y a aussi des moments moins évidents, certains conflits naissant. Mais aujourd’hui, le temps ne manque pas pour les désamorcer, pour essayer de les comprendre et passer outre, faire autrement.

Adultes, enfants sommes disponibles. Mes filles sont ravies d’avoir leur deux parents pour elles de manière simultanée. Nous, adultes pouvons utiliser tout ce temps pour recréer du lien entre nous. Recréer du lien avec nos enfants aussi. Pour des parents actifs, le temps passé avec les enfants est vraiment insuffisant. Chacun vaque à son quotidien, ses activités dans son propre univers.

La société est ainsi faite. Quand on y pense, avant même d’avoir fait la rencontre de notre bébé, on cherche déjà son moyen de garde. La liste d’attente pour une place en crèche ou chez une assistante maternelle, plus prisée qu’une inscription en grande école. Penser à son retour au travail et toutes les modalités qui en découlent. Pour certains c’est un choix, pour les uns c’est une suite logique mais pour d’autres c’est mal vécu.

Aujourd’hui, tout cela est en berne encore officiellement pour 4 semaines.

La difficulté rencontrée en temps normal est de réussir à prendre du temps pour soi. Se consacrer du temps n’est pas le contraire de vivre ensemble. Au contraire. Ne pas s’oublier soi-même dans ces temps particuliers peut être la clé pour que tout se passe bien. Etre en phase avec soi-même permet d’être en phase avec les autres.

Mais aussi, s’octroyer du temps en famille, tous ensemble pour de vrai. La contrainte des horaires n’étant plus, on peut aisément partager tous les repas ensemble. C’est peut être habituel chez les uns mais complètement inexistant chez d’autres car la mise en place est impossible. Jouer ensemble, créer des discussions autour de sujets divers et variés.

Ce temps ensemble m’a appris à profiter des choses simples telles que

  • se préparer un bon petit déjeuner ou des brunchs pendant la semaine
  • observer chacun évoluer dans son environnement
  • se (re)découvrir
  • partager des temps ensemble en cuisine
  • être tous ensemble dans une même pièce à faire des choses différentes

Et chez toi, vit on les uns avec les autres ou les uns à coté des autres ?

 

apprendre à vivre ensemble

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Priscilla, 29 ans. Éternelle insatisfaite passionnée par tout ce que je fais.

2 comments

  1. Hello , alors malheureusement cette situation n’impacte pas du tout notre situation, car mon conjoint travaille tout de même.
    La situation actuelle, néanmoins m’a permise à moi de faire beaucoup plus de choses niveau projets je suis si heureuse ☺️☺️

    1. Hello. Ah mince, ça se passe bien pour lui tout de même ? Pas trop de stress pour toi ?

      C’est super que ça permette à certains projets de naître. Personnel ou professionnel ? 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.