Posted in ❥ Lifestyle

Le temps d’une tasse de thé

Priscilla, 29 ans. Éternelle insatisfaite passionnée par tout ce que je fais.
Le temps d’une tasse de thé Posted on 2 juillet 2019Leave a comment
Priscilla, 29 ans. Éternelle insatisfaite passionnée par tout ce que je fais.

Hi,

le temps d'une tasse de thé

Aujourd’hui on se retrouve autour d’un article un peu différent car je viens juste poser des mots qui me sont venus le temps d’une tasse de thé.

S’accorder du temps est de loin l’exercice le plus difficile qu’il m’ait été donné de faire surtout depuis que je suis maman. Le cerveau fourmille d’idées, de tâches à faire mais n’est pas équipé d’un bouton stop. 5 minutes pour soi, de manière égoïste, sont parfois les minutes qui détermineront la réussite d’une journée. Ne nous négligeons pas, même si c’est 3 minutes autour d’un thé brûlant 🙂

Le bruit sifflant de la bouilloire et la vapeur s’y échappant sont un peu le synonyme du bonheur.

Un temps pour moi qui se prépare. Un tête à tête avec ma tasse pendant que mille et une pensées se bousculent au creux de mon crâne.

Souvent, on prend le temps de se servir puis le temps que ça refroidisse on s’affaire à autre chose. Lorsqu’on se souvient de cette tasse, elle est froide et imbuvable.

Maintenant, je ne me fais plus avoir. Coûte que coûte je reste près de mon breuvage en attendant qu’il soit à une température acceptable.

La fumée et l’odeur chaude des feuilles choisies caressent mes narines. Cette chaleur qui viendra me réchauffer après une douce gorgée.

Un livre à la main ou les yeux dans le vague mais le téléphone n’est pas de la partie.

Un temps pour se connecter à la vie, la vraie, celle dont le temps passe sans qu’on ne puisse l’arrêter.

Le temps d’une tasse de thé, si long et si court à la fois. Si se retrouver avec soi même est trop difficile, ces minutes de libre peuvent sembler être une éternité.

A l’inverse, quand les sentiments de joie dansent tout au long du chemin, on aimerait mettre pause et apprécier ce précieux moment encore pendant longtemps.

Pour apprécier ces doux moments de bonheur, il faut passer par des moments moins appréciables afin de se rendre compte de la valeur de ces premiers.

Apprendre à danser sous la pluie n’est pas chose aisée mais une fois l’habitude prise, la vie semble beaucoup plus docile.le temps d'une tasse de thé

Priscilla, 29 ans. Éternelle insatisfaite passionnée par tout ce que je fais.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.