Posted in Mes escapades

Escapade #1 : la belle Rome

Priscilla, 29 ans. Éternelle insatisfaite passionnée par tout ce que je fais.
Escapade #1 : la belle Rome Posted on 1 novembre 2018Leave a comment
Priscilla, 29 ans. Éternelle insatisfaite passionnée par tout ce que je fais.

Hi,

Aujourd’hui un nouvel article sur une ville que j’ai découverte il y a peu de temps : Rome.

Même si ce n’est pas la première destination à laquelle j’ai pensée, il est vrai que cette ville a une dimension assez particulière à mes yeux. Ayant fait du latin et de l’histoire de l’art, l’Italie est toujours LA référence culturelle et artistique. Me balader dans Rome m’a rappelé énormément de souvenirs de cette époque scolaire.

Si tu me suis sur instagram, tu sais que j’ai passé 4 jours à Rome fin octobre. Un long weekend qui tombait à pic et m’a redonné le moral car les journées en arrêt sont longues.

Escapade #1 : la belle Rome

  • Voyager avec un plâtre et des béquilles

J’ai d’abord voulu renoncer pensant que le plâtre et les béquilles seraient un frein. J’ai cherché des témoignages sur internet qui faisaient tous plus peurs les uns que les autres. Heureusement qu’il y en avait peu!

Avec l’accord de mon médecin et en prenant l’assistance pour personne à mobilité réduite, tout s’est bien passé. Le médecin m’a expliqué le protocole (faire une piqure d’anticoagulant juste avant le vol) et m’a surtout dit qu’à ce stade, il n’y avait aucune contre indication, que je pouvais être sereine. L’assistance m’a permis de ne pas piétiner de longues heures et ne pas faire la queue à l’enregistrement et à l’embarquement à l’aéroport.

  • Voiture ou transport ?

Au départ. Habitant à environ 1 kilomètre de la gare et voyageant super léger (juste un sac à dos), on comptait prendre le train. Mais avec mes béquilles et en vérifiant l’heure de notre vol (6h55), on en a conclu que c’était risqué. On a d’abord voulu réserver un service de voiturier avec BlueValet mais le créneau qu’il nous fallait n’était plus disponible.

On a alors réservé une place sur le parking PX de l’aéroport Paris Charles de Gaulle. Nous l’avions découvert lors de notre voyage en Suisse et c’est top. En navette, il est à une station des terminaux de départ. 70 euros pour 4 journées.

Je trouve que c’est un tarif honnête pour être tranquille !

A destination. A Rome, les transports sont sensiblement comme ceux de Paris. Des métros, des bus et des plans complexes à déchiffrer. La ponctualité des bus n’est pas la meilleure mais ils ont le mérite d’exister.
Pour les titres de transports, il existe des pass de 24, 48, 72h ou 7 jours. Nous avons pris un pass de 72h. Il s’agit bien de 72h, pas de 3 jours. Le détail est important.

Escapade #1 : la belle Rome

  • L’hébergement

En sachant que nous allions manger exclusivement à l’extérieur, nous souhaitions prendre un hôtel. Finalement, en nous y prenant à la dernière minute, il fallait vendre un rein pour se loger de cette manière. On s’est naturellement tourné vers Airbnb qui a su répondre à nos attentes. Un studio indépendant dans le jardin d’une propriété. L’hôtesse était vraiment géniale. Elle nous a accueillie, donner plein de conseils sur le quartier, la ville et les transports. Le dernier jour, elle nous a même raccompagné à la gare et nous a envoyé un petit message pour savoir si nous étions bien rentré.

Cette proximité, on ne peut pas l’avoir à l’hôtel. Les locations ou se loger chez l’habitant permet des relations humaines très agréables.

  • Se restaurer

Escapade #1 : la belle RomeIci en région parisienne, on voit des brasseries un peu partout. A Rome, ce sont les traiteurs et les glaciers. Il y en a partout! On mange bien et pour peu cher.

Contrairement à la France, il faut payer un supplément pour l’eau et le pain. Les prix sont si dérisoires que ça ne nous a posé aucun problème.

Les spécialités que j’ai beaucoup aimées sont :
le suppli (mon gros coup de coeur!)
les spaghettis à la carbonara
les raviolis aux épinards
les pizzas et les bruschettas saumon/mozarrella/tomates
les pâtes et pizzas all’amatriciana

Il y a beaucoup de fontaines d’eau potable un peu partout dans la ville. De l’eau gazeuse également.

Avec les fortes chaleurs que nous avons eues, c’était juste parfait!

  • Les visites incontournables

Selon le temps de séjour, il faudra sûrement faire certains choix. Pour moi, il était impensable de ne pas aller voir le Colisée, la Fontaine de Trévi et le Panthéon. Nous avons aussi été au Vatican et vu de très jolies places.

Pour une fois, nous avons pris un bus touristique de la société I Love Roma qui faisait le tour des grands monuments et lieux incontournables. Il y a plusieurs sociétés similaires, nous avons pris la moins chère avec un audioguide. Je trouve important de s’imprégner de l’histoire et la culture d’une ville si riche que celle-ci.

La plupart de ces cars touristiques ont un départ à la station Termini, donc ça ne changeait pas grand chose à notre trajet. Il est possible de monter et descendre du bus autant de fois que nous le voulions durant la journée. C’est ce que que nous avons fait, c’est très appréciable.

Connais-tu Rome ?

Escapade #1 : la belle Rome

Priscilla, 29 ans. Éternelle insatisfaite passionnée par tout ce que je fais.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.